Christelle LINK / Démarche Artistique

J’ai commencé à peindre sur toiles en 2015 à l’huile de façon académique, des portraits et des animaux figuratifs réalistes.

Mes premiers genres artistiques furent la figuration réaliste d’animaux et de portraits à l’huile, la copie de toiles de maitres ou de photographies. Je fus émerveillée par la beauté de ces œuvres.

 

Ensuite j’ai utilisé la peinture acrylique préférant sa spontanéité. Ainsi que le travail à l’encre de chine et aux encres de couleurs sur les papiers aquarelles.

Un jour, je décidai de créer en toute liberté mon propre univers pour m’exprimer de façon plus personnelle et plus intime, pour que ma peinture soit reconnaissable et singulière.

Ainsi naquirent mes créatures, mes décors, qui depuis ne cessent de se renouveler tableaux après tableaux

 

 

Mes influences artistiques sont les grands maitres tels que Nikkie de Saint Phale, Matisse, Picasso. Le mouvement de la Figuration libre, les arts primitifs, la bande dessinée, les photographies de Helmut Newton, l’univers visuel de Tim Burton m’ont fortement influencé.

Ces univers très marquants visuellement, me plaisent et me correspondent, j’aime leurs couleurs, leurs naïvetés, leurs côtés décalés et pétillants.

 

 

J’utilise trois médiums différents : les crayons pour dessiner les croquis, la peinture acrylique pour sa spontanéité sur la toile et les encres de couleurs adaptées aux travaux sur papiers.

Je peins à l’acrylique, avec une technique d’aplats de couleurs. Parfois 3 à 7 couches sont nécessaires pour opacifier les sujets.  Je vise une perfection picturale semblable à un tirage d’imprimerie. Je multiplie les couches de peintures jusqu’à l’obtention d’une opacité totale ne laissant aucune trace de pinceaux pour un aspect finit lisse. 

 

 

Mon Art s’apparente à la figuration libre. Les sujets et les motifs sont imaginaires et délibérément non académiques. Ma peinture est caractérisée par des couleurs vives, joyeuses, attrayantes et improbables, et un trait noir délimitant les figures représentées. Je ne cherche ni perspectives ni ombres, et les couleurs sont la lumière.

 

 

Les formats sont très variés selon les sujets :  carte postale, grand format ou fresque murale.

Cette variété de formats me permet de m’exprimer librement, et c’est aussi un challenge de me confronter à différents au petit ou au grand format. 

Mon art s’adresse à tout le monde et les formats sont appropriés à tout le monde et à tous les budgets. 

 

 

 

J’ai deux sources d’inspiration : la vie et les mots. Je m’inspire de ma propre vie, de mes souvenirs, des scènes de vie que j’observe n’importe où et n’importe quand. Je m’inspire des mots que je lis et que j’entends : poèmes, chansons, dictons populaires. 

Depuis 2020, j’écris parfois des mots sur la toile. 

 

Je vis l’acte créatif comme une méditation : précision, fluidité, douceur.

Je note et je dessine mes idées dans des cahiers puis au gré de mes envies je les reproduis sur la toile ou sur le papier.

Ma quête privilégie l’instantanéité, la liberté, l’authenticité. Je crée uniquement des œuvres uniques et originales, c’est une volonté d’être une artiste singulière et cela correspond à ma personnalité.

 

 

Dans un monde tristement nerveux, conditionné, violenté, mon travail prétend humblement offrir de la joie, afin qu’elle rayonne comme un égrégore de paix pour connecter les humains à la nature et à un tout universel.

Alors j’espère offrir de la joie, afin qu’elle rayonne avec amour dans les cœurs comme un égrégore de paix pour relier les humains dans la joie, rapprocher les humains et les animaux, connecter les humains à la nature et à un tout vivant universel.

 

Comme chaque toile est unique et liée aux autres, j’espère ainsi lier l’humanité, avec des symboles et des valeurs que tout le monde comprend comme la fraternité, l’égalité, la bienveillance.

Je célèbre la liberté d’Etre, de penser, l’amour et la conscience du monde qui nous entoure.

C’est une ode à la beauté, une vibration de l’énergie vitale.

 

 

La première lecture de mes tableaux est ludique, poétique, naïve. 

La seconde lecture est philosophique. Elle interpelle sociétalement sur les questions de libertés, de modes de vie, de croyances humaines. 

Elle interroge les dogmes religieux et politiques qui conditionnent et enferment les esprits.

Je parle de l’humain, de valeurs, et de liens avec les gens.

 

 

Je peins la condition humaine, dans toute son intégralité, sa dimension physique, mentale et spirituelle.

J’honore la féminité, la femme sorcière, le féminin sacré, c’est une volonté féministe pour parler des droits et des conditions des femmes.

Les hommes sont aussi présents dans mon travail car l’équilibre féminin-masculin est nécessaire.

Je représente une nudité insouciante, sensuelle, sans tabou.

 

Mon Art est une invitation au voyage, à l’alchimie et à la Transe, un souffle doux éloigné de tout dogmatisme.